Chat fff

Le choix des reproducteurs

A ceux qui désirent se lancer dans l’aventure de l’élevage, il est important de donner quelques conseils. Un des points importants consiste à se fixer un objectif et de bien choisir ses reproducteurs pour y arriver. En effet, un animal dont les traits de caractères ne correspondent pas au standard, ou encore qui est porteur d’une maladie génétique risque de les transmettre à ses descendants.
Il est donc important de tester génétiquement ses reproducteurs contre les principales maladies connues de la race, et de les emmener en exposition pour en connaître les qualités et les défauts. Nous vous invitons à lire le règlement d’élevage et d’enregistrement FIFe pour avoir des informations supplémentaires à ce sujet.

Des locaux adaptés

Le chat est un animal qui aime dormir en toute tranquillité et observer son environnement. Un perchoir est obligatoire, voir un arbre à chat qui pourra également servir de griffoir.
Prévoir un nombre de litières adapté au nombre d’animaux, idéalement une par chat. Placer l’eau et la nourriture loin de cette dernière afin qu’elles restent propres. Une fontaine à eau permet d’avoir de l’eau filtrée et fraiche.
Il est important d’élever et placer les femelles allaitantes dans une nurserie pour la tranquillité des chatons, et de les préserver de maladies contagieuses. La chatterie doit posséder également un local infirmerie pour isoler les chats malades des autres animaux.
FOTO6523

Le suivi sanitaire

Le suivi sanitaire de la chatterie est réalisé par l’éleveur assisté de son vétérinaire. L’ensemble des interventions doit être reporté dans le livre sanitaire de la chatterie. La vaccination des chats contre le typhus et le coryza est fortement recommandée, ainsi que la rage si les chats voyagent à l’étranger.
De plus, il faut bien penser à vermifuger tous les chats et les examiner fréquemment pour détecter et les traiter contre les parasites tels que les puces, les tiques ou encore la gale.
L’hygiène et la désinfection régulière des locaux est primordiale, ainsi que celles des mains lorsqu’on manipule les chatons.

Le cycle de reproduction de la chatte

Les chaleurs chez les chattes apparaissent dès l’âge de 6 à 10 mois selon la race. Elles débutent généralement en hiver, lorsque les jours commencent à augmenter au mois dejanvier. Les chaleurs s’arrêtent le plus souvent après l’été. Les chaleurs durent environ 5 jours pendant lesquels la chatte va changer complètement de comportement, miauler fortement, se frotter de partout en vue d’attirer les mâles. C’est pourquoi il est important de contrôler ses allées et venues car elle peut chercher à s’enfuir de la chatterie.
Si la chatte est saillie, la gestation commence et dure environ 62 à 68 jours. Si ce n’est pas le cas, les chaleurs recommencent au bout de 8 à 10 jours.
Selon leur environnement, certaines chattes peuvent être continuellement en chaleur si elles sont stimulées par d’autres chattes en chaleur.

La mise bas

La mise bas est un moment important dans la vie de l’éleveur. C’est aussi un stress pour ce dernier car elle peut arriver à tout moment de la journée, et il est important d’être présent pour être sûr que tout se déroule bien.
Il faudra aménager une caisse de mise-bas afin que la chatte s’y plaise et se sente en sécurité avec ses bébés. Les premières contractions arrivent et les chatons sortent au bout de vingt minutes à deux heures environ. La maman déchire la poche et lèche le bébé pour le ranimer. Elle découpe le cordon ombilical qui le relie au placenta, ce dernier restant parfois encore dans le ventre de la maman au moment de la mise bas. Il faut bien s’assurer qu’ils soient tous expulsés. La fréquence de sortie des chatons peut aller de 20 minutes à plusieurs heures selon les chattes. Certaines font des pauses de 24 à 48 heures avant de reprendre les contractions. C’est pourquoi il peut être intéressant de faire des radios prénatales vers 50 jours pour compter le nombre de chatons.
Lorsque les bébés sont expulsés, la maman les regroupent et les réchauffent pour qu’ils viennent plus rapidement aux tétines. Les chatons naissent aveugles et sourds. Ils acquièrent progressivement les sens au fil des jours. De même, ils sont incapables de réguler leur température à la naissance et c’est pourquoi ils doivent souvent rester au contact de leur mère.
Heureusement, les chattes sont généralement de très bonnes mamans et elles gèrent tout cela de main de maître !
chatons

Les chatons

Le début de la vie d’un chaton est marqué de l’empreinte de l’éleveur. C’est aussi pour ce dernier une lourde responsabilité. Il devra en effet :

  • peser quotidiennement les chatons et suivre leur courbe de croissance,
  • s’assurer qu’ils ouvrent correctement les yeux,
  • les aider dans l’apprentissage de la propreté,
  • mettre en place le sevrage et vérifier que les chatons mangent bien tout seul.

Enfin, l’éleveur doit participer activement à la socialisation du chaton en l’habituant à être manipuler et en jouant fréquemment avec lui.