Mau Egyptien

Le Mau Égyptien est une des races de chats domestiques les plus vieilles du monde : plus de 4 000 ans ! Il remonte à l’Égypte antique et est resté quasi inchangé depuis lors. Il est sans doute l’ancêtre de toutes nos races de chats domestiques.

Rédigé par Bernard Boucher
Club ou élevage A.I.M.E. Association Internationale du Mau Égyptien

Portrait

Les yeux du Mau égyptien sont verts « groseille à maquereau ». Son front porte un maquillage qui évoque le scarabée sacré égyptien ou le M stylisé du Mau. Sa robe fine, soyeuse et dense, porte deux à trois raies de ticking. Elle peut être Silver, bronze, Black Smoke ou noire. Son pelage d’une extrême douceur est naturellement moucheté. Il s’agit d’ailleurs de la seule race naturellement mouchetée, sans aucun apport extérieur. Le Mau Égyptien nait en quatre couleurs possible : Bronze (Brown), Silver, Black Smoke et Noir. La couleur la plus connue, la plus spectaculaire, c’est le Mau Silver : argenté avec des motifs noirs. La couleur Black Smoke, gris fumé avec des motifs noirs, est une teinte plus subtile. Elle est difficile à rendre en photo mais est très attirante ! La couleur bronze (Brown) , un brun chaud sans reflets rouges avec des motifs noirs, est la plus authentique. C’est la couleur que l’on retrouve sur les papyrus de l’ancienne Egypte. On surnomme ces chats les chats pharaoniques. La couleur noire est moins spectaculaire. C’est celle qui met le mieux en évidence la noblesse d’allure du Mau égyptien.

Origines



Son nom vient de l’égyptien « mau » qui veut dire chat. Dans l’Egypte antique, il était quasi déifié et tuer un chat était passible de mort. On retrouve son portrait sur de nombreux hiéroglyphes. Il subsiste encore à l’état semi sauvage en Égypte.
C’est d’Égypte que la princesse russe Nathalie Troubetzkoï ramena les premiers sujets à Rome en 1954 puis, en 1956, aux Etats-Unis lorsqu’elle obtint l’autorisation d’y émigrer. Durant les années cinquante les britanniques, séduits par les Mau mais limités dans leur importation par la quarantaine, tentèrent en vain de « recréer » la race à partir d’hybrides d’abyssins, de chats tabby et de siamois. Il en résulta une nouvelle variété orientale, l’Oriental spotted tabby.
Les seuls véritables Mau élevés en Amérique du Nord descendaient tous des premiers sujets importés par la princesse Troubetskoï. Son élevage, la chatterie Fatima, a permis de sélectionner des sujets à la fois très beaux et de caractère agréable. En Europe, de récentes importations ont permis d’élargir et d’enrichir le patrimoine génétique disponible.

À savoir

On note aussi des nuances dans le caractère selon les couleurs : le smoke est doux et mutin.
Le bronze en revanche, bien que toujours très tendre avec les humains, tente de dominer les autres couleurs.
Vous aimez votre compagnon félin ? Comportez-vous en propriétaire responsable :
à moins de disposer d’enclos extérieurs parfaitement sécurisés, NE LE LAISSEZ PAS SORTIR
pattes de chat

Traits de caractère



Le Mau est un séducteur irrésistible. S’il sent chez un visiteur la moindre réticence, le Mau n’aura qu’une idée : le faire « craquer ». Le Mau est un chat très stable, mais ce n’est pas le chat de n’importe qui. Il est en effet extrêmement sensible et certains Mau peuvent se laisser mourir de faim par désespoir en cas de stress ou de chagrin extrême. Il se considère comme le centre de votre univers. Le Mau s’entend fort bien à attirer votre attention, et sait vous « convoquer » lorsqu’il a envie d’un câlin sur votre lit. Extrêmement intelligent et observateur, il tient essentiellement à participer à tout. Ni potiche, ni boule de nerfs, il est actif et joueur, et capable de vous rapporter cent fois le jouet que vous venez de lancer afin que vous recommenciez. Il se rappelle toujours où il a caché son jouet, et ne recule devant aucune contorsion pour le récupérer. Doté d’une incroyable détente favorisée ses pattes arrière plus hautes et par la présence entre elles d’un « gousset  » caractéristique de la race, il peut bondir sans effort jusqu’à plus de 2 mètres de hauteur sans même devoir s’accroupir pour prendre son élan. Il adore aussi se percher sur les épaules des humains. C’est aussi un bavard : plus vous lui parlez, plus il s’exprime.
L’eau exerce sur certains Mau une véritable fascination.

Au quotidien



Le Mau supporte très bien la vie en appartement dès lors qu’il reçoit tendresse et jouets. Bien que de santé robuste, il ne doit pas sortir en liberté compte tenu des dangers multiples : les sorties « sous surveillance » offrent une sécurité illusoire, car sa morphologie lui confère une vitesse stupéfiante. Vous ne courrez donc jamais assez vite pour le rattraper s’il lui prend la fantaisie de s’évader, et ne pourrez pas le protéger. Aucun éleveur soucieux de la vie de ses chatons ne vous laissera un chaton en sachant que vous le laisser sortir.
Le Mau est un chat dominant sans être agressif qui s’entend généralement très bien avec ses congénères.

Korat

L’histoire du Korat commence par un poème : Le chat « Ma-Laid » (Korat) est d’une couleur uniforme. Sa fourrure est comme la fleur du roseau, douce et bien ordonnée.
La base de sa robe est de la couleur d’un nuage avec des extrémités argentées.
Ses yeux brillent comme des gouttes de rosée sur une feuille de lotus.

Rédigé par Josiane Massart
Club ou élevage AFEK/Association Française des Eleveurs du Korat

Portrait

Votre première rencontre avec le Korat ce sera le regard mystérieux de ses yeux verts ronds immenses bien écartés qui illuminent une tête en forme de coeur. Ces yeux sont en harmonie avec le gris bleu
de sa robe aux refl ets argentés couchée sur son corps.
Ses oreilles larges à la base et longues sont placées haut sur la tête dans le prolongement des joues. Le Korat présente le nez du lion c’est à dire qu’il est légèrement renflé à son extrémité. Son menton est bien développé.
De taille moyenne, environ 3 kg pour les femelles et 4 kg pour les mâles, le Korat est un athlète de poche qui par sa détente exceptionnelle ira se percher sur le meuble le plus haut de votre maison. C’est un chat dit
« semi-cobby » ce qui signifie qu’il est puissant et musclé, notamment sa partie postérieure, tout en restant élégant sans être massif. En exposition, on le présente verticalement, assis sur une main, l’autre
main tenant les deux pattes avant. Sa queue est moyenne, épaisse à la base et arrondie à l’extrémité.
Le Korat arrive à maturité vers 3 ans, notamment les yeux qui, bleus à la naissance, sont d’abord de couleur ambre avant de devenir vert péridot.
Outre les défauts éliminatoires en exposition communs à toutes les races, s’ajoute pour le Korat celui d’une couleur autre que bleue, en particulier des taches blanches.

Origines



Une des premières descriptions du Korat figure dans « Les poèmes du livre des chats » écrit entre 1350 et 1767, pendant la période Ayudhya de l’histoire du royaume de Siam, ancien nom de la Thaïlande. Le
Korat est donc un chat très ancien qui a très peu changé par rapport aux dessins de cette époque le représentant. Le nom de Korat est celui du plateau dont il est originaire et lui aurait été donné à la fin du 19ème siècle par le roi Rama V qui demandait d’où venait ce si beau chat.
Légendes ou traditions thaïes authentiques autour du Korat soulignent sa proximité avec l’homme et son rôle de porte bonheur : il est offert aux nouveaux époux comme gage de bonheur, promené en procession
pour apporter la pluie des moissons abondantes, placé dans le berceau d’un nouveau-né pour lui porter chance, protégé par les moines bouddhistes…
Le Korat a découvert l’Occident récemment : les Etats Unis en 1959, l’Europe en 1972 et la France en 1988.

À savoir

Le Korat n’a pas de sous-poils et perd très peu ses poils. Cette particularité en fait un compagnon qui peut convenir aux personnes allergiques. Si c’est votre cas, faites l’essai en visitant un élevage de Korat.
pattes de chat

Traits de caractère



De sa très ancienne proximité avec l’homme, le Korat a conservé un grand attachement à son maître. Il le suit partout et s’exprime beaucoup.
Très joueur toute sa vie, il vous étonnera par son intelligence en vous rapportant les petites souris que vous lui lancez, en allant chercher son jouet favori pour que vous l’amusiez, en sautant sur la poignée de porte
pour l’ouvrir.
Il sera heureux de la compagnie de vos enfants et, bien que dominant, il s’entendra avec les autres animaux sous réserve qu’ils lui reconnaissent la place qu’il estime devoir être la sienne, c’est à dire la première…
Avec les étrangers, il sera d’abord réservé mais la curiosité finira vite par l’emporter.
Son besoin de la présence de l’homme implique en retour beaucoup de disponibilité. Il ne sera épanoui que s’il ne reste pas seul dans la journée.

Au quotidien



Le Korat est parfaitement adapté à la vie en intérieur et ne souffrira pas de rester dans votre logement si vous ne lui avez pas donné le goût de sortir. Son plus grand plaisir sera de dormir avec vous.
Comme pour tout chat, l’extérieur ne peut s’envisager que s’il est exempt de tout danger ou dans un espace sécurisé.
Son entretien se limitera à lui couper les griffes et à un brossage occasionnel.
Il ne doit rien à l’homme car les éleveurs ont toujours eu à cœur de conserver cette race intacte sans la modifier. Ils sont aussi très attentifs à éviter la consanguinité. Ces deux caractéristiques font du Korat un chat robuste réputé pour sa longévité qui peut atteindre 25 ans.

Sphynx

Le Sphynx est une des races de chats les plus récentes. Il y eu quelques naissances par ci par là à travers le monde depuis des siècles mais c’est en 1966 au CANADA qu’on s’intéresse réellement à ces chats nus et que la race SPHYNX nait, pour donner les premiers chats d’élevage sur base desquels un premier standard a pu être rédigé.

Rédigé par Stéphanie Halwachs
Chatterie de Lhaviyani

Portrait

Chat de taille moyenne, sa tête est elle aussi moyenne et anguleuse, un peu plus longue que large, avec des pommettes très prononcées. Le museau doit être plutôt court et n’a pas de moustaches, le nez doit posséder un « stop » (cassure) qui doit être présent et palpable, le front est plat et le crane arrondi.
Ses oreilles sont très grandes, larges à la base et très écartées entre elles, les yeux ont une forme de citron, leur couleur est assortie à la couleur de la robe, d’un bleu profond en passant par l’aigue-marine, l’or ou le vert.
Le corps a une ossature fine et une musculature compacte et puissante, la poitrine et les épaules sont robustes et bien développées, le ventre est toujours rond et plein en forme de poire.
Les pattes sont proportionnées au corps, les antérieurs sont arquées, les pieds sont dotés de doigts longs et les coussinets très épais.
La queue est nue elle aussi comme une queue de rat même si on admet quelques poils, ce qu’on appelle queue de lion, elle est longue et fine.
Les caractéristiques les plus visibles sont les plis et les rides se situant sur le front, le museau, le menton et les pattes donnant l’impression de chaussettes qui tombent.
Sa peau peut aller du complètement nue, au duvet avec des poils sur le nez, l’extérieur des oreilles et le bout des pattes. Cette différence de texture de peau s’explique justement par le fait qu’il est issu d’une mutation naturelle spontanée. Elle nécessitera, surtout pour les peaux claires, une crème solaire minérale écran totale si vous laissez votre animal aller au soleil.
Les jeunes individus ont tout le corps ridé, chez les adultes les plis du corps deviennent ensuite des rides qui suivent tous les mouvements de l’animal.

Origines



Le Hollandais Hugo HERNANDEZ recueillit quelques individus porteurs du gêne américain, travailla longuement sur ce gêne récessif et présenta ses chats en 1973, ce n’est qu’en 1983 que la France présentait ses premiers Sphynx dans une exposition parisienne où il eut un vif succès.
Il faut rappeler que ce chat est issu d’une mutation génétique naturelle et que les éleveurs de Sphynx sont assez peu nombreux encore aujourd’hui.
En France, certains élevages, avec l’accord du Livre Officiel des Origines Félines (LOOF), se sont lancés dans un programme laborieux de métissage (mariage du Sphynx avec un chat domestique se rapprochant au maximum du standard du Sphynx) afin d’apporter du sang neuf à la race.

À savoir

Le meilleur conseil que l’on peut apporter à un futur acquéreur de Sphynx est de vérifier les tests échographiques cardiaques des parents de leur futur Sphynx. Ces tests doivent être absolument faits environ tous les ans sur des chats de reproduction afin de couler de longs jours heureux avec cet être si attachant.
pattes de chat

Traits de caractère



Le Sphynx est un vrai chat de compagnie, il a besoin de l’être humain pour se sentir en sécurité mais aussi au mieux de sa forme. Véritable pot de colle, on l’appelle le chat-chien, il ne quitte pas son maitre d’une semelle, il aime qu’on s’occupe de lui donc avis aux mamans et papas poules !!
C’est un chat très tonique et très joueur qui aime la hauteur afin de tout observer car il est assez curieux. Il est très sociable, aussi bien avec les humains qu’avec d’autres animaux.
Le Sphynx adore la chaleur et le soleil, il se glissera facilement sous un plaid, dans votre lit ou dans votre tee-shirt pour faire du peau à peau.
Etant donné que le Sphynx n’est pas un chat solitaire bien au contraire, la compagnie des humains lui est essentielle, il donnera son amour sans compter, par conséquent si vous avez une vie surchargée et peu présente, abstenez-vous d’adopter un Sphynx ou prenez en deux.

Au quotidien



L’avantage du Sphynx c’est qu’il ne perd pas de poils, mais en échange sa peau plus épaisse développe un sébum brunâtre qui peut laisser des traces facilement lavables, évidemment on peut le laver facilement mais plus on le lave plus il produit du sébum, l’idéal est donc de passer un gant humide sur sa peau pour enlever l’excèdent de sébum. Un nettoyage des oreilles toutes les deux semaines sera aussi nécessaire ainsi qu’un petit épointage de griffes dont il aura pris l’habitude chez son éleveur.
Le Sphynx mange plus que les autres chats pour se fabriquer une fine couche de graisse sous la peau afin de mieux réguler sans température corporelle et ainsi compenser son manque de poils. Les Sphynx sont donc très gourmands et il faudra faire attention à sa nourriture qui doit être haute gamme afin d’être bien digestible et ne pas perturber sa flore intestinale qui sera beaucoup plus sollicité par sa grande consommation de nourriture.
Cette race est malheureusement touchée par une maladie cardiaque héréditaire appelée CMH (cardiomyopathie hypertrophique), elle se caractérise par un épaississement plus ou moins important de la paroi du cœur et principalement le ventricule gauche. La CMH peut entraîner la mort subite du chat. Il n’existe aucuns tests ADN pour détecter la CMH du Sphynx, seule une échographie cardiaque réalisée par un cardiologue peut vous donner des résultats fiables quant à la santé cardiaque de votre Sphynx, ces échographies sont importantes et nécessaire à la survie de votre animal, elles deviennent plus systématiques depuis ces dernières années et sont absolument vitales pour les chats de reproduction. Cette maladie est évolutive avec le temps donc une échographie tous les 12 à 18 mois est conseillée surtout pour les reproducteurs afin d’écarter au mieux et au plus vite tout risque de reproduire avec des chats atteints. Pratiquement toutes les lignées sont atteintes et il en sort d’une expérience faite par un des meilleurs cardiologues de France qu’approximativement 20% des Sphynx présentés ont une CMH. Une fois la CMH détectée le Sphynx recevra un traitement à vie qui freinera tant que faire se peut l’évolution de la maladie. C’est grâce au métissage que nous arriverons à apporter du sang neuf à cette belle race.

Sibérien

Sibérien

Le Chat Sibérien est le chat national de la Russie. C’est une race indigène aux poils semi-longs avec des origines très anciennes certes, mais qui n’ont pas encore pu être tracées avec exactitude.
Cette race naturelle peuple la Russie depuis des centaines, sinon des milliers d’années. Des documents historiques datant de l’année 1000 parlaient déjà des chats Sibériens.

Rédigé par Daniela Barros
Club ou élevage Damman Amur

Portrait

Des animaux puissants, musclés, de taille moyenne à grande. Les femelles sont beaucoup plus petites que les mâles. Le poids d’une femelle se situe en moyenne entre 3,5 kg et 5,5 kg et pour les males entre 5 et 7 kgs.
La tête est grande, en forme d’un trapèze court et large, en bonne proportion avec le corps, avec un léger plan à plat sur le dessus de la tête. Les contours sont adoucis.
Le cou est fort et court.
Le profil est arrondi et prolongé par une légère dépression au niveau des yeux. Le nez est moyennement court et plat et le museau rond et fort.
Le menton est large et fort mais il n’est pas protubérant et plutôt fuyant.
Les oreilles sont de taille moyenne à grandes, elles sont larges à la base et séparées par une distance équivalente à une largeur d’oreille. Vues de profil, elles sont légèrement inclinées vers l’avant. Les bouts sont arrondis et elles sont recouvertes à l’extérieur d’une abondante fourrure. Les «lynx tips » sont appréciés.
La robe est mi-longue lisse et brillante avec un effet imperméable et dotée d’une double couche de sous-poils dense. Sur les côtés du torse, la fourrure est plus douce.
La queue est de longueur moyenne, épaisse à la base, légèrement effilée en allant vers un bout arrondi.
Les yeux sont de taille moyenne, arrondis, bien écartés, avec les coins extérieurs inclinés légèrement vers le haut. Leur couleur est verte ou jaune et doit être en harmonie avec la robe.

Origines



Le nom de Sibérien leur a été attribué à cause de leur robe aux poils mi-longs et lisses avec un effet imperméable, dotée d’une double couche de sous-poils dense qui permet à l’animal de survivre pendant les hivers froids des diverses régions russes telles que la Sibérie et Nord de la Russie.
Le Sibérien serait issu d’un croisement entre le chat sauvage local (felis silvestris) originaire des Monts Oural, du plateau de Sibérie centrale et des monts du Caucase et les chats domestiques russes. On voit d’ailleurs aujourd’hui encore, en Transcaucasie, un chat sauvage (félis silvestris caucasica) très semblable en apparence au Sibérien.
Il a été suggéré que la mutation « poil-long » se soit produite en Russie et propagée à partir de là vers la Turquie (Angoras) et vers la Perse (Persans). On suppose même que toutes les races à poil long ont leurs origines chez les chats russes. Le premier standard de la race a été établi en 1989 proposé par O. Mironova.

À savoir

Sachez qu’il est possible d’éduquer un chat exactement comme on éduque un chien. Le Sibérien apprend très vite ce qu’il faut et ne faut pas faire et également des jeux, à se promener en laisse et autres. La croyance populaire dit que « on n’éduque pas un chat » mais c’est faux en ce que concerne le chat Sibérien !
pattes de chat

Traits de caractère



Coté tempérament, le Sibérien est un ami très loyal et très proche de sa famille. Ils sont très câlins et joueurs à la fois.
Ce sont de vrais « chats chiens » très affectueux, démonstratifs et communicatifs. Chat-chien aussi dans le sens où ils s’adaptent très facilement aux changements. En ce qui concerne un chat Sibérien, il est possible de le prendre en vacances avec vous à la place de le faire garder chez soi. Ce qui est souvent très difficile avec d’autres races de chat qui sont plus craintives par rapport aux changements et qui ont besoin de leur routine et leur territoire.

Au quotidien



Le Sibérien ne demande pas de soin particulier : un brossage par semaine suffit. Pendant la période de mue, un brossage rapide par jour est nécessaire.
Le Sibérien a besoin de bouger et d’un minimum d’espace. Cela dit, il s’adapte parfaitement à la vie en appartement. Il aura néanmoins besoin de plusieurs pièces à visiter pour se promener et des activités pour l’occuper dans la journée ainsi que des arbres à chat, car il adore grimper. Il aime le contact avec l’eau et si vous l’habituez dès sa jeunesse, il appréciera un bon bain et cela sera alors un moment de plaisir et jeux.

Kurasno Kuril Shuma

Kurilian Bobtail

Découverte par des militaires et vulcanologues, cette race d’origine russe, est apparue dans les îles Kouriles, archipel d’îles volcaniques, entre la Russie et le nord du Japon, au milieu du XXème siècle.

Sa particularité est sa queue courte en forme de pompon. Celle-ci serait survenue spontanément, puis se serait transmise de génération en génération en raison de la vie insulaire de ces chats

Rédigé par Pauline DEKENS
Club ou élevage Élevage Des Kurils de L’Ouest

Portrait

Le Kurilian possède un corps robuste, de forme semi-cobby. La croupe est légèrement plus haute que l’avant main.
C’est un chat qui fait entre 3 et 7kg en moyenne. Il ne s’agit pas d’une race grande comme le Maine Coon mais d’un chat lourd et puissant.

La tête en forme de trapèze, les pommettes hautes et saillantes. Un nez large et droit. Le menton doit être fort et marqué.
Les yeux sont presque ronds et un peu de biais.
Les oreilles doivent être de taille moyenne et bien espacées l’une de l’autre.
Les pattes sont de longueur moyenne, mais avec une ossature et musculature très puissante.
Sa queue en forme de pompon doit être comprise entre 3 et 8cm. Elle est composée de plusieurs coudes ou nœuds irréguliers. Les éleveurs recherchent en général une queue en forme d’hameçon, beaucoup plus proéminente sur le chat.

Sa fourrure doit être près du corps, avec un sous-poil développé et un poil de garde important. Le Kurilian existe en poil court mais aussi en poil long. Dans ce cas, de taille mi-longue, le sous-poil est particulièrement développé sur le ventre, au niveau de la collerette et des cuisses.
Toutes les couleurs sont autorisées, hormis les colourpoint, il s’agit alors d’un Mekong Bobtail, race qui n’est pas autorisée dans les mariages avec le Kurilian.

Origines


Sa particularité est sa queue courte en forme de pompon. Celle-ci serait survenue spontanément, puis se serait transmise de génération en génération en raison de la vie insulaire de ces chats.

D’abord reconnu dans les années 1990 par l’ancienne fédération féline soviétique, le Kurilian Bobtail a ensuite pris place en Europe, en 2003 par la FIFe et le LOOF.

Actuellement en France, il n’y a qu’une poignée d’éleveurs reconnus(Picardie, Lorraine et Bretagne).

À savoir

Son look de petit lynx et son grand cœur, vous feront fondre ! Envie d’un chat différent ? Le Kurilian vous correspond.
pattes de chat

Traits de caractère


C’est un chat doux, tendre et extrêmement joueur. Il a besoin d’un milieu riche pour s’épanouir. Sensible auprès de son maître, il sait lui rendre l’amour apporté.
Le Kurilian est prédisposé à la chasse. Du fait de sa musculature, il peut facilement faire des sauts en hauteur de 2m sans élan. Toujours à l’affût du moindre petit bruit, il n’hésitera pas à vous amener un jouet pour vous faire participer.
Très sociable, il sait rester calme et s’entend aussi avec les autres chats et les chiens.
Il est peu bavard, mais peut s’avérer gourmand

Au quotidien


Le Kurilian poil court demande peu d’entretien au niveau du pelage. Poil long, il sera nécessaire d’effectuer un brossage au moins mensuel. Il a besoin d’un accès sécurisé à l’extérieur ou d’un milieu intérieur riche en occupation. Et notamment, d’arbre à chat en hauteur car c’est un excellent grimpeur.
En plus de sa queue en pompon, le Kurilian a la particularité d’aimer l’eau ! Il n’hésitera pas à jouer dans le fond de la douche ou venir au bain avec vous.

Exotic

Il a tout du Persan… sauf la fourrure. L’Exotic Shorthair est apparu aux Etats-Unis au début des années 60. Des éleveurs d’American Shorthair , pour améliorer la couleur de la robe et la silhouette, ont pratiqué des croisements avec des Persans .
Ainsi naquirent des Persans à poils courts, nommés Exotic Shorthair.
Ils furent reconnus par la FIFe en 1986. Très répandus aux USA , ils conquirent rapidement l’Europe.

Rédigé par Marie-André Soso
Club ou élevage Elevage de l’Arche de Noé

Portrait

Tête : ronde et massive, la tête a un crâne large formant un dôme. La face est ronde avec une expression douce et une ossature bien arrondie. Les joues sont larges et puissantes avec des pommettes proéminentes et pleines. De profil, le front, le nez et le menton sont alignés sur un même plan vertical. Le nez a des narines suffisamment ouvertes pour que la respiration se fasse naturellement. Le stop, bien marqué et profond, doit être placé entre les yeux, jamais plus haut que leur ligne supérieure et jamais plus bas que leur ligne inférieure, idéalement au milieu.
Yeux : ronds, grands et bien espacés l’un de l’autre, les yeux ont une expression douce. La couleur, qui est la plus intense possible, doit être en accord avec celle de la robe.
Oreilles : presque rondes, pas trop ouvertes à la base, les oreilles sont petites et bien espacées l’une de l’autre. Elles sont placées de manière à respecter l’arrondi de la tête.
Encolure : épaisse et massive, l’encolure est courte, la tête paraissant encastrée dans les épaules.  Le corps est de taille moyenne à grande, bas sur pattes, avec des épaules et des hanches arrondies et de même largeur. Le dos est droit. La poitrine est large et profonde. La cage thoracique et l’abdomen sont bien arrondis. Le chat doit être bien musclé, sans signes d’obésité
.Pattes : courtes, robustes et fortes, les pattes sont bien droites.
Pieds : grands, les pieds sont ronds et bien fermes, avec des doigts fermés.
Queue : courte, mais en proportion avec la longueur du corps, la queue est droite et épaisse, avec l’extrémité légèrement arrondie.

À savoir

Pour éviter l’oxydation du poil passer 2 fois par semaine un coton tige sur la partie oxydée avec de l’acide borique.
Acheter un sachet de poudre l’acide borique.en pharmacie et le diluer dans ½ litre d’eau minérale chaude. Laisser refroidir et remettre le mélange dans la bouteille. Le mélange se conserve 2 mois
pattes de chat

Traits de caractère


L’Exotic est semblable à son ancêtre le Persan : paisible, calme, attaché à son maître, il fait preuve d’une grande douceur dans ses relations au quotidien. Cela ne l’empêche pas d’aimer le jeu. La cohabitation avec des congénères ou d’autres animaux ne pose pas de problème. Son seul défaut si l’on peut dire est de ne pas apprécier la solitude. Qu’importe, son maître pourra facilement l’emmener en vacances avec lui car l’Exotic s’adapte à toutes sortes de situations

Au quotidien


La nature de son poil facilite son entretien : un bon coup de brosse hebdomadaire sera suffisant. Ses yeux sont à surveiller et à nettoyer au besoin avec un produit vétérinaire adapté afin d’éliminer les sécrétions et éviter que cela n’oxyde le poil autour des yeux.

Chartreux

Chartreux

Dès le 16ème siècle, il est fait mention de chats gris-bleus vivant en France. En 1723, Savarry Des Bruslon mentionne le nom de «chat des Chartreux» dans le dictionnaire du commerce d’histoire naturelle et des arts et métiers. Les naturalistes Linne (1735) et Buffon (1756) en parlent dans leurs ouvrages. D’autres écrits suivront jusqu’au 20ème siècle, début de sa sélection pour l’élevage

Rédigé par Catherine Millet
Club ou élevage CLUB DU CHAT DES CHARTREUX (CCC)

Portrait

Le Chartreux est un chat de taille moyenne à grande. Il a les poils courts. Sa fourrure est douce au toucher, épaisse, un peu laineuse, hydrofuge. La présence d’un sous-poil serré permet aux poils de se soulever.
Sa robe varie du gris-bleu clair au gris-bleu soutenu. Ses poils et sous-poils sont uniformes de la racine à la pointe. La truffe, les lèvres et les coussinets sont gris-bleu.
La tête est plus large à la base grâce aux bajoues. Le nez est droit et large. Les yeux sont légèrement relevés aux extrémités extérieures et leur couleur varie du jaune soutenu au cuivre intense.
Le museau est assez large avec la présence de pâtons. Le menton est ferme.
Les oreilles sont étroites à la base, de taille moyenne. Elles sont placées haut sur la tête. Le dessus de la tête est plat et l’espace entre les oreilles égal, au maximum, à la largeur d’une oreille. L’encolure est forte et musclée.
Le Chartreux a un corps robuste, musclé avec une ossature forte et lourde. Ses épaules sont larges et sa poitrine profonde.
Les pattes sont bien musclées et les pieds sont larges et légèrement ovales.
La queue a une longueur moyenne en rapport avec la longueur du corps. Elle est épaisse à la base allant en s’affinant vers l’extrémité.

Les mâles sont bâtis plus fortement que les femelles qui, bien que plus légères, présentent une ossature et une musculature denses. Adultes, elles feront environ 2kg de moins. Chez les mâles, les bajoues sont plus conséquentes.

Origines



En 1932, deux sœurs passionnées par la race s’intéressent à leur sélection (Demoiselles Legers à Belle-Ile-en-Mer). Elles obtiennent les 1er et 2ème prix de beauté à l’exposition du Cat Club De Paris avec deux chattes : Fée et Mignonne de Guerveur.
Après la 2ème guerre mondiale, pour reconstituer la race, on introduit des chats sans pedigree et des Britishs. C’était aller, à brève échéance, vers la disparition de la race (standards communs Chartreux-British bleu).
En 1977, sur l’insistance de Jean Simonnet, de Jean-Pierre Rossi (juge international) et d’un groupe d’éleveurs Français, la FIFe décide d’établir des standards distincts pour les deux races.
En 1984, les éleveurs étant suffisamment nombreux, le CCC est créé par Jean Simonnet.
Actuellement, seul le mariage d’un Chartreux avec un autre Chartreux permet d’obtenir un pedigree.

À savoir

De la naissance à sa maturité sexuelle, le pelage peut présenter des marbrures, raies ou petites tâches (spots).
Parfois invisibles à l’œil nu, elles peuvent apparaître sur une photo.
Dénommées «marques ou raies fantôme», elles sont l’expression génétique tabby de tout chat gris-bleu.
pattes de chat

Traits de caractère



C’est un chat calme, équilibré et très intelligent.
Proche de ses maîtres, il aime partager leurs activités, tout savoir, comprendre ce qui se passe dans la maison. Tous les styles de vie lui conviennent.
Disposant d’une grande capacité d’apprentissage, jeux et stimulations diverses sont les bienvenus.
Sous ses allures de nounours se cache un chasseur. Cependant, en appartement, il s’adapte facilement. Toutes les activités ludiques étant recommandées pour ce chat curieux de tout.
Assez démonstratif, sa petite voix contraste avec son apparence physique. C’est un très bon ronronthérapeute!
Toujours prêt à suivre ses maîtres, il accepte volontiers de porter un harnais pour sortir.
Vivre avec un Chartreux est un réel bonheur !

Au quotidien



Toilettage : Peu d’entretien. Une fois par semaine, passer une brosse à rebrousse-poil pour aérer poils et sous-poils. En période de mue, passer d’abord un peigne dans le sens du poil afin d’ôter un maximum de poils morts.
Comme toute race, il faut veiller à l’hygiène des oreilles et des yeux. Lors d’impuretés, nettoyer délicatement avec une compresse (en non tissé) stérile humidifiée avec un produit adaptée.
Le Chartreux est une race robuste et saine.
N’oubliez pas, pour autant, vermifugations et vaccinations.

bengali

Bengal

Le Bengal est issu d’un croisement entre un chatdomestique et le chatléopard du Bengale (Prionailurus Bengalensis) que l’on trouve en Asie. Le 1ercroisement a été réalisé en1963 aux USA entre le félin sauvage et un American Shorthair. De ce croisement sont issus les hybridesdits « F1 » (1èregénération) puis « F2 » chats mi- sauvages (2èmegénération).

Rédigé par David VANOVERSCHELDE
Club ou élevage CCLDS / CHATTERIE DE LA DENT DU CHAT

Portrait

Le Bengal a une tête en forme de triangle avec les contours arrondis, assez petite par rapport au corps. La courbe du front rejoint doucement l’arête du nez, sans stop, et continue en une ligne pratiquement droite à très légèrement convexe jusqu’au bout du nez. Les pommettes sont hautes et prononcées. Le nez est long et large avec un cuir renflé caractéristique. Le museau plein et fort est formé par des pâtons très développés qui engendrent un léger pinch. De profil, le menton fort est aligné sur le bout du nez. Les yeux sont grands, bien espacés, ovales, presque ronds mais jamais globuleux. La couleur des yeux est le vert, l’or, le bleu ou l’aigue-marine, selon la couleur de la robe. Les oreilles de taille moyenne à petite sont relativement courtes, avec une base large et l’extrémité arrondie. Elles sont placées à égale distance entre le dessus et les côtés de la tête. Vu de profil, elles sont pointées vers l’avant. L’encolure est longue,importante, musclée et bien attachée.Le corps long et substantiel a une musculature puissante, bien apparente, et une ossature robuste. Les pattes sont de longueur moyenne et musclées. La queue est de longueur moyenne, épaisse à la base, s’affinant à peine pour finir sur une extrémité arrondie. La robe est courte, épaisse, bien couchée sur le corps et exceptionnellement douce et soyeuse au toucher. La fourrure peut être comme saupoudrée d’or, effet que l’on appelleglittered.
Il existe 2 motifs chez le Bengal.Spotted : avec 2 types de taches, les rosettes et les spots. Les rosettes sont composées d’au moins deux couleurs. Qu’il s’agisse de spots ou de rosettes, le contraste avec la couleur de fond doit être extrême, avec des formes distinctes et des bords francs. Les épaules sont recouvertes de marbrures tandis que les pattes et la queue sont tachetées. Le ventre est impérativement tacheté.Marble : le motif marble est dérivé des marques du blotchedtabby. Les marques classiques sont allongées horizontalement au point de ressembler aux veines du marbre ou aux marques de la panthère longibande. Les bandes de couleur de base doivent être aussi larges que les marbrures, elles-mêmes plus rapprochées au centre. La préférence doit être donnée aux robes présentant au moins trois tons : la couleur de base, la couleur des marques et la couleur intense soulignant ces marques. Le contraste doit être extrême. Le ventre doit être impérativement tacheté. Sur la tête, le maquillage typique des chats tabby est fortement marqué. Les différentes couleurs : Le Brown tabby, le bleu tabby, le sealsepiatabby, le bleu sepiatabby, le sealminktabby, le bleu minktabby, le sealtabby point et le bleu tabby point.

Origines


Un travail de sélection a eu lieu pour garder l’apparence sauvage du Chat léopard du Bengale mais en ayant le caractère d’un chat domestique. Les chats de race Bengal dit « domestiques » appartiennent au minimum aux 4ème et 5ème générations. Des croisements furent effectués avec le Mau Egyptien, le Siamois et le Burmèse dans le but de fixer certaines caractéristiques physiques et de ne pas tomber dans une trop forte consanguinité. Le premier Bengal « officiel » fut enregistré par la TICA en 1983. Le premier Bengal arrive en France en 1989, une femelle directement importée des USA, rapidement rejointe par trois mâles. La première portée française naît en 1993et l’élevage français du Bengal commence.

À savoir

Le Bengal est un chat qu iaime particulièrement l’eau et adore se percher en hauteur.
pattes de chat

Traits de caractère


Le Bengal est un chat équilibré et facile à vivre. On dit généralement qu’il est vif, intelligent, curieux,sportif, bavard mais aussi très affectueux. Il aime l’espace, mais s’adapte bien à la vie en appartement. Cependant, il doit pouvoir y jouer, disposer d’une certaine indépendance et d’un minimum d’espace afin d’y exercer son dynamisme naturel. Excellent chasseur, il a gardé intacts les instincts sauvages du chat Léopard d’Asie. Il a tendance à traiter ses jouets comme des proies.Il aime la compagnie et s’entend très bien avec les autres chats mais aussi les chiens. Il est aussi très docile avec les enfants. Il est sociable et assez exclusif, son maître doit lui consacrer du temps. Les femelles ont la réputation d’être plus indépendantes et excessives, tant dans leurs affections que dans leurs colères.Les mâles ont un caractère plus câlin et sont très proches de leur maître. Ces traits de caractère restent toutefois parfaitement individuels et sont en fonction de l’histoire de chaque chat.

Au quotidien


Le Bengal est une race à poils courts et demande donc très peu d’entretien. Un brossage de temps en temps suffit à lui retirer les poils morts.
On peut également lui couper la pointe des griffes afin d’éviter les éventuelles griffures accidentelles lors des jeux.
Une vermifugation régulière (tous les 3 ou 4 mois) est recommandée et s’il sort en extérieur un traitement régulier anti puces et tiques.
Il n’est pas forcément vrai de dire qu’un chat élevé en intérieur est malheureux surtout si son environnement contient tout ce dont il a besoin pour s’exprimer. Le Bengal est un chat qui a toutefois besoin d’espace donc si vous possédez un jardin ou un espace extérieur, il n’en sera que plus heureux. Cependant, veillez à éviter tout contact avec d’autres chats étrangers pouvant être porteurs de maladies transmissibles à votre chat. Il est même conseillé de le sortir en harnais avec une longe pour qu’il ne soit pas tenté d’aller chasser chez le voisin.

American Curl

American Curl

L’American Curl est né aux Etats Unis à Lakewood (Californie) en 1981. Le 1er «Curl» est une femelle noire à poils mi long, prénommée, Shulamith.Cette femelle a été accouplée avec un mâle du quartier et 4 chatons sont nés de ce mariage dont 2 avaient les oreilles curlées comme leur mère ; c’est comme ça que l’on comprit que c’était bien une mutation génétique.

Rédigé par Delphine Augras
Club ou élevage Chatterie des Cosmopolitains présidente du club AFA Curl

Portrait

C’est un chat de taille moyenne, son poids se situe entre 3 à 5 kg, c’est un chat long et fin très élégant. Il existe en poils court (ACS) ou poils mi long (ACL). Il a une tête triangulaire sans face plane et avec des courbures douces. Ses yeux sont grands en forme de noix.  Les oreilles sont la particularité de ce chat, elles sont recourbées vers l’arrières, on dit qu’elles sont curlés. Il existe 3 degrés :

  • 1er degré faiblement curlé
  • 2èmedegré curlé à 90°
  • 3èmedegré curlé à 180°où elles ont la forme d’un croissant de lune

Le curlé trop prononcé allant jusqu’à toucher l’arrière de l’oreille ou le haut du crane est disqualifiant en exposition. La forme définitive de l’oreille est atteinte à l’âge de 4 mois. Sa queue est aussi longue que son corps bien fournie et en forme de plume, son poil est soyeux.

Origines


Le 23 octobre le public, les juges et les éleveurs médusés découvrent pour la première fois ce qui sera bientôt reconnu sous le nom d’American Curl. L’accueille est favorable. Le monde félin admet qu’il s’agit là d’une nouvelle race et spécifique et sans lien de parenté avec une autre.

Des 1985, la TICA reconnait l’American Curl. Puis la sévère CFA suivra en 1991. Il faudra attendre 2002 pour que la FIFE reconnaisse cette nouvelle race et accepte d’enregistrer des American Curls dans son livre d’origine.

À savoir

Club de race AFACurl crée fin 2013 www.afacurl.jimdo.com parMme Augras de la Chatterie des Cosmopolitains 35 Ille et Vilaine.
L’American Curl est chat tellement attachant. Sa devise : « Un Curl un jour, un Curl toujours, voire deux même trois ! »
Quand le virus Curl vous gagne vous ne comptez plus.Il y a une dizaine d’éleveurs professionnels ou particuliers (qui ne font qu’une seule portée par an) en France.
pattes de chat

Traits de caractère


L’American Curl possède un caractère équilibré. Il est intelligent, doux, câlin, affectueux, curieux et joueur. On dit de lui que c’est un vrai Peter Pan. Il a une vraie joie de vivre qui est très communicative à son entourage. Il est sociable avec ses congénères et autres animaux de compagnies.
Il est très attaché à l’attention que lui porte son maître et lui rend bien. Il lui voue un attachement sans limite et il aime être le centre d’intérêt de la famille. Il sera heureux tant que son maître aura du temps à lui consacrer.
L’American Curl est un chat super attachant, de plus ses oreilles lui donnent un air coquin et craquant. C’est un cadeau de la nature qui vous apporte que du bonheur !

Au quotidien


C’est un chat facile à vivre qui aime la compagnie.Il vit très bien en intérieur, appartement ou maison. Pas trop d’entretien : un brossage hebdomadaire de son poil ainsi que le nettoyage aux lingettes de ses oreilles. Il ne miaule presque pas. C’est le chat parfait même avec les enfants en bas âge.L’American Curl est le compagnon idéal pour jouer, câliner et caresser. On ne lui trouve pas de problème particulier.

Somali

Somali

Frère de l’Abyssin, son origine est donc également empreinte de mystère…d’où vient cette belle robe ? Mutation spontanée ou hybridation d’un gène apporté par un autre chat à poils mi-long ?

Rédigé par Annie Le Guyader
Club ou élevage AACAS

Portrait

On retrouve des caractéristiques de l’Abyssin : c’est un chat élégant et de taille moyenne.
Sa robe à poils mi-longs est tiquetée, c’est à dire que l’on doit observer sur chaque poil plusieurs bandes alternant des couleurs foncées et plus claires.
A la FIFe, seules sont reconnues les couleurs lièvre, sorrel, bleu et fawnainsi que leurs correspondances en silver.
La tête est de forme triangulaire aux contours adoucis (en forme de cœur).
Les yeux légèrement en amande sont soulignés d’un trait de maquillage et de couleur noisette ou vert.
Les oreilles sont grandes, bien ouvertes à la base ; elles peuvent paraître plus petites mais c’est une illusion du fait de la fourrure.
La fourrure a une texture très douce, extrêmement fine et dense. Son cou paraît plus court que celui de l’Abyssin mais c’est qu’il est entouré d’une collerette qui peut être plus ou moins importante.
La queue est longue et portée en panache, ce qui l’a fait souvent appelé « le chat écureuil ». Les pattes sont longues, minces et très musclées car c’est un chat dynamique qui bouge.

Origines


Une chose est certaine c’est que, outre atlantique, des chatons poils mi-longs apparaissaient dans des portées d’Abyssin. Considérés alors comme « de vilains petits canards », ils étaient éliminés jusqu’à ce qu’en 1963, une éleveuse canadienne Mrs Marie Mailing ose en présenter en exposition. Le juge Ken Mc Gill tombe sous le charme et décide de fonder une race.

Au même moment aux Etats Unis Mrs Mague eut la même démarche et sélectionna envers et contre tous ces « Abyssins à poils longs » qu’elle nomma « Somalis ». La C.F.A. reconnaît cette race en 1979.

Commence alors la conquête de l’Europe avec l’arrivée en 1978 d’une chatte importée du Canada en Allemagne.

En 1979, un couple de Somali américains arrive à Nice, chez Monique Prunier. Avec d’autres éleveurs, elle se battra avec ténacité pour faire connaître cette race et obtenir sa reconnaissance en 1982 par la FIFé

Traits de caractère


Certains le disent un peu plus calme que son frère l’Abyssin mais on retiendra quand même que c’est un chat actif, sportif et agile. Comme il est aussi très curieux, il adore superviser donc on le trouvera plutôt en hauteur (sur les meubles) que par terre.
Dans sa jeunesse il a même tendance à être turbulent… mais il restera joueur tout au long de sa vie.
C’est un chat équilibré, intelligent et facile à éduquer ; on peut ainsi l’habituer facilement au harnais pour une promenade.
Il miaule sans excès mais toujours discrètement.
C’est un chat très proche de son maître et qui n’aime pas rester seul.

Au quotidien


La fourrure du Somali ne nécessite pas un entretien contraignant : des brossages réguliers (1 à 2 fois par semaine, plus en période de mue) suffisent à entretenir sa belle robe. Quelques jours avant une exposition, un bain permettra de mettre en valeur sa fourrure.
Chat d’intérieur, il a besoin d’un arbre à chat et des jouets pour se défouler.
Il n’est pas conseillé de le laisser sortir compte tenu des dangers qu’il peut rencontrer, y compris les chasseurs ! Son look sauvage peut le faire confondre avec un gibier.