L’Assemblée Générale 2017 de la FIFe…

L’édition 2017 de l’Assemblée Générale de la FIFe s’est tenue à Bratislava les 25 et 26 mai dernier. Les représentants de 35 pays membres de la FIFe avaient fait le déplacement pour discuter et voter les propositions mises à l’ordre du jour. Voici les principales propositions retenues, qui seront mise en application à compter du 1er janvier 2018, sauf mention contraire :

  • Les certificats obtenus lors des Mondiales FIFe ou Regional Winner Shows seront considérés comme des certificats « joker ». Ils seront considérés comme certificats étrangers si l’exposition se tient dans le pays de l’exposant, ou comme troisième pays si le chat a déjà un certificat étranger de ce même pays,
  • Les critères du Best in Show de race ont été légèrement modifiés : s’il faut toujours 50 chats de la race pour faire un Best séparé, il ne faudra plus en revanche que 40 autres chats dans le reste de la catégorie contre 50 actuellement,
  • Les noms de chatterie pourront avoir 18 signes (un espace ou un apostrophe = 1 signe) contre 15 actuellement,
  • Le Bengal Charcoal obtient sa description dans le standard et son code EMS modificateur « t » avec par exemple « BEN x nt 24 » pour un Brown spotted tabby. La couleur n’est toujours pas reconnue, mais la mise en place du code EMS est la première étape d’une reconnaissance future,
  • Les membres individuels des Conseils de Race FIFe (ou Breed Council) devront régler leurs cotisation avant le 31 janvier pour avoir le droit de vote sur l’année en cours. Les relances seront faites par la Secrétaire Générale de la FFF en fin d’année,
  • La pleine reconnaissance des trois races suivantes : British Longhairs (BLH), Selkirk Rex (SRL/SRS), Thaï (THA) au 1er octobre 2017. Ces chats pourront donc participer à la prochaine Mondiale FIFe qui se  tiendra en Hollande cette année s’ils obtiennent leurs qualifications.

La FFF quitte le LOOF

Rappel historique

Fondée en 1933, la Fédération Féline Française ou FFF fait partie de la Fédération Internationale Féline ou FIFe dès sa création en 1949 puisque la FFF en est l’un des membres fondateurs par l’intermédiaire de Mme Ravel. Depuis lors, la FFF éditait ses propres pedigrees conformément aux divers règlements de la FIFe, que les 42 membres à travers le monde appliquent.

La FIFe

En 1996, le gouvernement décide de créer le LOOF dans le but d’enregistrer dans un livre unique les pedigrees édités par les différents clubs français. Dans cette logique et sur demande du ministère, la FFF et ses clubs adhèrent au LOOF pour que les pedigrees FFF soient toujours valides. Au bout de quelques années, le LOOF change de politique, et met en place l’édition des pedigrees par ses propres moyens, mais aussi ses propres règlements avec ses standards de race et son règlement des expositions.

Or, les statuts de la FIFe précisent bien qu’un membre de la FIFe doit appliquer les règlements de la FIFe d’une part, et ne doivent pas être membres d’un autre organisme félin d’autre part. La FFF a donc toujours eu une position difficile en essayant de concilier les différents règlements. Début 2016, le LOOF demande à la FFF de signer un protocole d’accord d’un an renouvelable en vue de clarifier les relations entre les deux parties. Afin que les expositions FFF soient toujours reconnues par le LOOF, ce dernier demande un certain nombre de concessions telles que l’invitation de 25% de juges LOOF, ou la reconnaissance mutuelle des titres LOOF et FFF en France.

Cet accord est soumis au vote de l’Assemblée Générale de la FIFe fin mai 2016 qui l’approuve, sous réserve qu’il ne soit plus reconduit à son échéance. L’Assemblée Générale demande également que la FFF quitte le LOOF dès la fin de l’accord, c’est à dire au 23 février 2017.

Ce qui ne changera pas pour nos membres

Les éleveurs français membres de la FFF devront toujours faire leurs pedigrees au LOOF pour que ces derniers aient le statut de chats de race, et puissent concourir dans nos expositions. Ils devront également comme par le passé enregistrer les pedigrees de leurs chats à la FFF pour pouvoir concourir dans les classes supérieures au CAC/CAP. Les titres FIFe délivrés par la FFF seront toujours mis sur les pedigrees lorsque les éleveurs les joindront à la Déclaration de Saillie et de Naissance ou DSN des chatons.

Ce qui va changer

Les expositions FFF ne figureront plus sur le site du LOOF et il faudra surveiller les expositions sur le calendrier des expositions de la FFF ou de la FIFe. Les catalogues ne seront plus contrôlés par le LOOF. Les exposants qui souhaiteront inscrire des chatons avec un pedigree LOOF en cours devront impérativement joindre l’accusé de réception de la demande de pedigree LOOF à l’inscription, ou sinon l’envoyer par mail avant le début de l’exposition. Sans ce numéro d’accusé de réception à 6 chiffres (à ne pas confondre avec le numéro de portée du type LOOF-12345678-2016-1) , les chatons n’auront pas le statut de chats de race et ne pourront pas entrer dans l’exposition.

La FFF et ses clubs n’organiseront plus de spéciales d’élevage et confirmations de type SQR du LOOF au sein de leurs expositions.

Pour nos membres

Les certificats délivrés dans les expositions FFF ne seront plus reconnus par le LOOF et ne compteront plus dans les cursus national ou international du LOOF. Les titres et certificats LOOF ne seront également plus reconnus pour faire un parcours FIFe à la FFF. Cependant, pour nos membres qui faisaient un parcours mixte LOOF-FFF, il y aura possibilité de rattraper les certificats FIFe manquants afin de valider les titres dans le parcours FIFe.

Voici pour mémoire le tableau des certificats requis pour les titres :

TitresCertificatsNombre requisNb de juges minNb de pays min
Champion (CH)CAC331
Premior (PR)CAP331
Champion International (IC)CACIB332
Premior International (IP)CAPIB332
Grand Champion International (GIC)CAGCIB6 (ou 8)3 (ou 4)3 (ou 2)
Grand Premior International (GIP)CAGPIB6 (ou 8)3 (ou 4)3 (ou 2)
Champion Suprême (SC)CACS9 (ou 11)3 (ou 6)3 (ou 2)
Premior Suprême (SP)CAPS9 (ou 11)3 (ou 6)3 (ou 2)
Junior Winner (JW)BIS5 en classe 4/7 ou 7/10
Distinguished Variety Merit (DVM)BIV10 sur 2 ans
Distinguished Show Merit (DSM)BIS10 sur 2 ans en classe 1 à 10
Distinguished Merit (DM)5 descendants IC/IP pour pour une femelle
10 descendants IC/IP pour un mâle
Regionnal Winner (AW, BW, MW, NSW, SW)Titre décerné aux chats Best in Show d’une exposition Regional Winner : American Winner Show (AW), Baltic Winner Show  (BW), Mediteranean Winner Show (MW), North Sea Winner Show (NSW), Scandinavian Winner Show (SW)
World Winner (WW)Titre décerné aux chats Best in Show lors du FIFe World Show

Pour les exposants non FFF

Les exposants non membres d’un club FIFe ou de la FFF pourront toujours s’inscrire dans les expositions françaises de la FFF ou FIFe à l’étranger, mais uniquement dans les classes chatons 4/7 mois, jeunes 7/10 mois ou CAC/CAP, mais pas plus. Au delà, il faudra être membre d’un club généraliste de la FFF.

 

Un champion du monde français !

Après un Chartreux en 2009, un deuxième en 2010, et un Birman en 2011, c’est donc Myrtille de la Chabanade, une femelle Chartreux de presque 10 mois qui a obtenu le précieux trophée et le titre de World Winner à la Mondiale FIFe de Vienne en Autriche. Fille de Himé de la Chabanade et de Jimmbo de la Chabanade, sa propriétaire et éleveuse Mme Claire Luciano est fière de préciser que cette chatte est issue d’un travail collectif depuis 2002 entre amis éleveurs, membres du Cercle des Amis du Chartreux ou CAC.

Côté préparation, le voyage est minutieusement préparé. Le voyage en avion s’impose compte-tenu de la distance, et avec deux chats, dont un mâle de 8 kg, seule la compagnie Air France autorisait de prendre les chats en cabine. Le voyage Bordeaux-Paris-Vienne s’est déroulé sans encombre, les chats n’ayant rien dit au cours des 8 heures de voyage en comptant la correspondance. A Vienne, c’est les retrouvailles avec les amis suisses et italiens (éleveurs de Chartreux bien sûr !), et direction le Marx Halle pour la Mondiale.

Myrtille de la Chabanade

Sur les 1300 chats inscrits en concours, il y a 440 représentants pour la catégorie 3, mais seulement 13 Chartreux. C’est le juge français Monsieur Louis Coste – une référence pour la race du Chartreux, qui les juge le samedi. Myrtille décroche un meilleur de variété pour les jeunes, puis une nomination pour le Best in Show du dimanche. Un deuxième mâle adulte est également nominé, mais c’est la petite chatte qui remportera au final le précieux trophée dans la catégorie 7/10 mois.

Mme Luciano nous avoue qu’elle ne pensait pas « que la surprise viendrait de mon petit ‘dernier  atout’. Je savais bien évidemment qu’elle était jolie car elle avait déjà remporté 3 titres de Best in Show en deux expositions seulement, mais qu’elle remporterait la majorité des suffrages des juges sur le podium de la mondiale !… Honnêtement, non, je ne m’y attendais pas, et la satisfaction n’en est que plus vive… Car pour moi, elle symbolise vraiment le travail de toute une équipe d’amis »

Ensuite, ce sont les félicitations des exposants français dont une majorité de Maine Coons et de Sacrés de Birmanie qui viennent admirer la nouvelle Championne du Monde française.

Une anecdote pour le retour : le personnel d’Air France à Vienne informé du succès, a offert à Myrtille et ses propriétaires un traitement « VIP » pour son nouveau titre de Championne du Monde FIFe. Chapeau bas Air France !

Souhaitons donc une longue carrière pour cette nouvelle Championne !

Une grande dame nous a quitté…

La Fédération Féline Française, le Cat Club de Paris, les Cat Clubs régionaux sont en deuil…
Une grande dame du monde félin nous a quitté. En tant que Secrétaire Générale de la F.F.F., Présidente du Cat Club de Paris, Vice Présidente d’Honneur de la F.F.F, Suzanne Arelli a voué entièrement sa vie à la Fédération, à tous les Cat Clubs dont elle a assuré le secrétariat dans toutes les expositions pendant 35 ans !
Nous pleurons aujourd’hui la perte d’un membre de notre famille. Nous présentons à son mari, son fils et à ses proches toutes nos plus sincères condoléances.
Adieu Suzanne nous ne t’oublierons jamais.

Pour ceux qui veulent mieux connaitre Suzanne et se rappeler de bons souvenirs, découvrez l’interview de Suzanne réalisé par le Cat Club d’Occitanie en novembre 2011.

Accord entre le LOOF et la FFF

Ce jour, le LOOF et la FFF ont signé un accord d’une durée d’un an renouvelable permettant la reconnaissance des expositions FFF par le LOOF. En échange, la FFF et ses clubs s’engagent à proposer l’examen de conformité sur 50% de ses expositions, et inviter un nombre minimal de juges licenciés LOOF (12,5% en moyenne sur l’année). De plus, les exposants LOOF pourront s’inscrire dans les expositions FFF en France dans les cursus correspondants.

Accord signé entre le LOOF et la FFF.PDF

En revanche, il convient de rappeler les deux points suivants :

  • les exposants français voulant participer aux expositions FIFe à l’étranger ne pourront s’inscrire dans les classes supérieures au CAC/CAP que si les titres correspondants sont exclusivement FIFe d’une part, et que s’ils sont bien membres à jour de cotisation d’un des clubs généralistes de la FFF d’autre part,
  • les exposants étrangers voulant s’inscrire dans une exposition organisée par la FFF ou ses cats clubs ne pourront s’inscrire dans les classes supérieures au CAC/CAP que si les titres correspondants sont exclusivement FIFe d’une part, et si les engagements sont contresignés par leur club d’origine d’autre part.

Le Cat Cub d’Occitanie et la Fédération Féline Française sont en deuil

Madame Claude Manzac nous a quitté le jeudi 17 décembre 2015 dans sa 87e année. Claude Manzac a été la Présidente Fondatrice du Cat Club d’Occitanie de 1973 à 1977.
Durant ces années, elle a mené son club avec la classe et le fort tempérament qu’on lui connaissait. Fidèle à la  F.F.F. et au Cat Club d’Occitanie, elle a voué une passion pour les chats Persans qui étaient sa fierté sous l’affixe De la Fontval.
C’était une grande dame qui a marqué son époque.
Toutes nos condoléances et pensées affectueuses.
Robert Lubrano
Président

L’Assemblée Générale FIFe 2015

Chaque année, la FIFe invite les représentants des 44 pays membres à participer à l’Assemblée Générale FIFe 2015. L’édition s’est tenue les 28 et 29 mai derniers à Monte Gordo au Portugal. La Fédération Féline Française étaient représentée par son président Robert Lubrano et ses deux vice présidents : Nicolas Revenant et Stéphane Henry.

Les élections

L’Assemblée Générale débute par les différentes élections du comité et de certains postes dans les commissions. Stéphane Henry, qui s’était présenté pour un poste vacant à la commission des Juges et Standards, est élu pour un an. Puis c’est le tour des demandes d’adhésion à la FIFe : la Moldavie (Felis Moldova) devient membre à part entière, tandis que la Chine (China Cat Union) – pays en devenir dans le monde du chat – devient membre sous parrainage.

Les modifications sur les standards existants

Les standards suivants sont modifiés :

  • l’Abyssin (ABY) et le Somali (SOM) voient leur échelles de notation modifiée pour mettre l’accent sur la forme de la tête au détriment de la couleur et du ticking. En effet, les éleveurs estiment que la couleur de ces derniers est stabilisée, et qu’il est désormais important de décrire la forme de la tête.
  • la grille de points de l’Européen (EUR) est modifiée pour enlever les points attribuées aux yeux (toutes les couleurs étant reconnues), et renforcer le corps notamment. Les éleveurs souhaiteraient en effet mettre en avant un chat robuste et souple de taille moyenne à grande.
  • le Seychellois à poils longs et courts (SYL/SYS) disparait, et est remplacé respectivement par le Balinais (BAL) bicolore et le Siamois (SIA) bicolore. A l’origine, le blanc était considéré comme un défaut chez le Siamois et sa race soeur (sorolale) à poils longs, le Balinais. C’est pourquoi les éleveurs ont préféré le désigner sous une autre race. Néanmoins, l’appellation Seychellois n’a pas eu le succès escompté, et de nombreuses fédérations le reconnaissait comme variété de couleur du Siamois et du Balinais.

Les nouvelles races et variétés de couleur

Le LaPerm à poils long et courts (LPL/LPS) – qui tire son nom de la texture de sa fourrure qui fait penser à une permanente, sera pleinement reconnu à compter du 1er octobre 2015. Le British Longhair (BLH) obtenir le statut de reconnaissance préliminaire. C’est à dire qu’il peut concourir en exposition jusqu’en CACIB/CAPIB, et obtenir des titres de PIC/PIP, mais n’aura pas le droit de concourir pour le Best in Show. Durant sa période probatoire, la race est soumise à des exigences en matière de résultats en exposition, et de naissances dans différents pays membres de la FIFe. Une fois les critères remplis, le british Longhair pourra prétendre à sa pleine reconnaissance, mais selon toute vraisemblance pas avant 2018.

En conséquence de la reconnaissance préliminaire du British Longhair, le code EMS de sa race sororale – le British Shorhair (BRI) – se verra changé en BSH.

Les expositions

Peu de changements majeures ont été votés lors de cette AG. Il faut dire que la réforme des catégories attendu pour le 1er janvier 2016 est un énorme changement en soi. Néanmoins, le règlement FIFe est plus clair concernant le contrôle sanitaire : si un chat est détecté malade (maladie contagieuse, ou présence de parasite de type puce ou teigne), c’est l’ensemble des chats de l’exposant qui ne sera pas autorisé à entrer dans l’exposition.

En revanche, l’AG FIFe 2015 introduit une grosse nouveauté : les titres régionaux « Winner Shows ». A l’instar du Scandinavian Winner Show, des titres régionaux sont créés et gérés par un groupe de pays :

  • Le Baltic Winner Show, organisé par l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie,
  • Le North Winner Show, organisé par la Hollande, le Royaume Uni et la Belgique,
  • Le Mediterranean Winner Show, organisé par le Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie, la Croatie, la Bulgarie et Israël.

Ces Winner Shows sont des petites mondiales FIFe en quelque sorte, à savoir qu’il faut une qualification pour y participer, mais à la différence qu’elle sera organisée dans un des pays membre du groupe concerné chaque année, entre les mois de février et juin. Le premier Mediterranean Winner Show devrait avoir lieu en Italie l’année prochaine, et ce sera le tour de la France en 2019.

Les nouveautés FIFe 2015

Chaque année, la FIFe se réunit fin mai en Assemblée Générale et la quarantaine de pays membres la constituant débattent et adoptent des propositions émises par les membres ou les différentes commissions. Les propositions sont ensuite applicables au 1er janvier de l’année suivante. Ainsi, Israël a rejoint la FIFe et devient le 44ème membre de la FIFe.

Nouvelles races ou variétés

Le Singapura (SIN) fait partie des races définitivement reconnues, tandis que le Thaï (THA) et le Selkirk Rex à poils longs et courts (SRL/SRS) font désormais partie des races en cours de reconnaissance. Cela veut notamment dire qu’ils peuvent participer en exposition jusqu’en CACIB/CAPIB, sans concourir pour le Best. Une fois la période probatoire effectuée, la race sera soumise à la reconnaissance définitive.

Nouvelles procédures pour les reconnaissances

Jusqu’à présent, les pays membres s’occupaient de faire reconnaitre les nouvelles races ou variétés de couleur. Ce processus, long et centralisé sur un seul pays éloignait les éleveurs de ce processus qui n’avaient pas forcément leur mot à dire.

Depuis le 1er janvier 2015, ce sont les Conseils de Race FIFe qui se chargent de ce travail. Pour mémoire, ces derniers sont des groupes de travail constitués par des éleveurs, dédiés à une ou plusieurs races. La liste est consultable sur le site de la FIFe : www.fifeweb.org

Ces groupes peuvent le cas échéant soumettre des propositions à l’Assemblée Générale de la FIFe, et sont systématiquement consultés lorsqu’une proposition concerne leur race. Les conditions pour devenir membre d’un conseil de race sont :

  • posséder un affixe enregistré à la FIFe,
  • être âgé de plus de 18 ans et être adhérent depuis plus de 5 ans,
  • avoir élevé et enregistré à la FIFe au moins 3 portées durant les 5 dernières années,
  • avoir participé à plus de trois expositions par an, OU avoir élevé un chat ayant obtenu le titre de Grand Champion International de la race considérée.

Les échanges au sein d’un Conseil de Race (Breed Council) se font en anglais. Si souhaitez rejoindre un Conseil de Race, il faut commencer par contacter le secrétariat général de la FFF.

A notre ami Marc Crastucci…

La Fédération Féline Française et le monde du chat est en deuil.
Marc Crastucci nous a brusquement quitté à l’âge de 42 ans. Marc était un juge FIFe apprécié des exposants, qui aimait beaucoup les chats et adorait partir juger partout dans le monde. Il a commencé par élever des Persans et plus particulièrement de magnifiques Exotics Shorthair qu’il élevait dans sa chatterie de la Petrera.
Il adorait son chien Maxou qui ne le quittait pas et à qui il va manquer également.
Les juges internationaux, les clubs, les exposants regrettent beaucoup le collègue et l’ami.
Le comité de la FFF, ses clubs, les juges Français, se joignent à moi pour présenter à ses parents, frère et soeur, ainsi qu’à toute sa famille, nos plus sincères condoléances.
Robert Lubrano
Président de la FFF

French Feline Federation and the cat’s world is in mourning.
Marc Crastucci abruptly left us at the age of 42 years.
Marc was a FIFe judge appreciated by the exhibitors, who loved cats and loved judging from all over the world.
He began by breeding Persians and especially beautiful Exotics Shorthair under his cattery « de la Petrera ».
He loved his dog called Maxou that never left him, and to whom he will be missed as well.
International judges, clubs, exhibitors regret much our colleague and friend.
The FFF Committee and its clubs, the French judges, join me to present to his parents, brother and sister, as well as his family, our deepest condolences.
Robert Lubrano
FFF president

Salon Chiens-Chats 2014 : le succès au rendez-vous

Plus de 24000 visiteurs sont venus admirer les 280 chats présents au salon Chiens-Chats qui se tenait les 12 & 13 avril à l’Espace-Champerret. La fréquentation,  en hausse de 10% par rapport à l’édition précédente, est incontestablement un signe que l’animal de compagnie et le chat en particulier intéresse de plus en plus les français. Lire la suite